Des aménagements

Voici des aménagements et des adaptations pour permettre aux élèves avec déficience motrice de suivre les cours. Noter que ces aménagements et adaptations sont également bénéfiques aux élèves avec des difficultés à suivre une ou plusieurs matières en classe.


Aménager l’espace et le temps, adpater la pédagogie c’est agir sur :

  • Le cadre de travail
    • Accessibilité à l’école
    • Accessibilité en classe
    • Plusieurs espaces de travail dans la classe
    • Place en classe
      Devant, sans fenêtre et sans enfants bruyants à ses côtés
    • Mobilier et matériel en classe
      Chaise roulante, banc incliné, passet pour poser les pieds, des crayons triangulaires, sous main magnétique, porte-vue
      PC avec/sans écran tactile, imprimante, scan, loupe, caméra
  • CELIA

  • Les consignes
    • Préparer une consigne simple, courte, claire et énoncée lentement
    • Prévoir une consigne orale accompagné d’un écrit et d’un pictogramme
    • Lire la consigne aux élèves
    • Relire et vérifier la compréhension de tous les élèves
    • Demander à l’élève avec déficience motrice et/ou à d’autres de reformuler la consigne
  • L’évaluation diagnostique et le parcours
    • Evaluer avec des critères affinés et spécifiques à l’élève notamment sur le raisonnement et l’apprentissage
  • Les moyens
    • Permettre d’utiliser des outils adaptés : médial, mathelem, cahiers-outils, lire aux élèves, exercices à trous, dictée à l’adulte, grossir la police, photocopier le texte, utiliser différentes couleurs, donner les cours sur clé USB, aider à la prise de notes et à lire, cours plus oralisé
    • Augmenter le temps de réalisation pour les exercices et/ou réduire le nombre
    • Mettre l’accent sur l’éxpérimentation, la pédagogie active càd partir du concret, manipuler
    • avec des notes faibles, évaluer les compétences de l’élève à partir de critères plus affinés et/ou différenciés. Par exemple, l’objectif est qu’il sache écrire sur des lignes avec un plus grand espace ou avec un PC, calculer avec une calculette,
  • Les parcours individualisés avec objectifs personnalisés
    • Fixer les notions élémentaires à faire acquérir
    • Choisir les matières à enseigner
    • Cibler les compétences et travailler les points considérés comme essentiels pour l’élève
    • Etablir un programme à la carte càd. un nombre spécifique et niveau de difficulté des exercices adaptés à ses capacités physiques
  • L’entraide en classe
    • Favoriser le travail en groupes
    • Mettre en place le tutorat
  • celia

  • La guidance de l’enseignant
    • Instaurer une aide individualisée de l’enseignant, d’un élève à l’aise dans la matière abordée et/ou l’AVS pendant le cours
    • Etre plus attentif, plus à l’écoute du travail de l’élève en cours de réalisation
  • Les apports méthodologique et métacognitifs
    • Réfléchir avec l’élève sur comment aborder la matière, la procédure
    • Signaler les caractéristiques déterminantes pour la réalisation d’une tâche
    • Verbaliser les étapes à réaliser, la stratégie choisie
    • Par des faces à faces réguliers, l’amener à déployer de manière autonome des stratégies d’apprentissage
  • Les évaluations
    • Permettre des aides personnalisées dans la réalisation du contrôle
    • Clarifier les étapes
    • Accorder un temps plus long et/ou réduire le nombre d’exercice
    • Simplifier les questions
    • Adopter une évaluation positive par exemple, accorder des points si l’élève recopie sans fautes la dictée
  • L’estime de l’élève
    • Privilégier un discours affirmatif : Plutôt que « Tu n’as pas réussi ta dictée », dire « Tu as écris correctement … ».
    • Tous les élèves ont besoin d’avoir confiance en leurs ressources pour une réussite scolaire


L’auxiliaire de vie
Pour un handicap plus lourd, l’auxiliaire de vie scolaire, AVS, accompagne l’élève.
En classe, en concertation avec l’enseignant, l’AVS aide l’élève avec un handicap moteur à placer et manipuler le matériel nécessaire, à écrire notamment. En période de récréation et en sorties scolaires, l’AVS aide dans tous les gestes que l’enfant ne peut réaliser seul. L’AVS permet une participation de l’élève dans les activités qui enrichissent les apprentissages scolaires.


Pour le professeur G. Tardieu, neurologue, l'infirmité motrice cérébrale, IMC, regroupe des troubles moteurs prédominants et non évolutifs dus à une lésion cérébrale -pré, péri ou postnatale- précoce, pouvant s’accompagner d’atteintes sensorielles et d’atteintes partielles des fonctions supérieures à l’exception d’une déficience intellectuelle :

  • Diplégie : atteinte des deux membres inférieurs
  • Hémiplégie : atteinte d’un seul côté du corps
  • Quadriplégie - tétraplégie : atteinte de tout le corps touchant membres supérieurs, tronc et membres inférieurs, souvent liée à une grande prématurité.
Ainsi en ce qui concerne les troubles moteurs, il peut s’agir d’enfants tenant difficilement leur crayon ou d’enfants quadriplégiques et totalement dépendants pour tous les actes de la vie courante. Entre ces deux extrêmes, tous les intermédiaires sont possibles.
Confrontés à l’environnement, les enfants atteints d’IMC sont en situation de handicap. Ces atteintes motrices sont souvent associées à d’autres troubles tels que des troubles visuels, du langage, de l’intégration sensorielle ou encore des difficultés d’organisation du mouvement, des problèmes d’orientation. Ces troubles vont exposer les enfants à des difficultés scolaires et donc vont nécessiter des adaptations.


LUCAS... «Les aides concrètes»
Le Projet d’Accompagnement Individuel (PAI), c’est déterminer les besoins prioritaires de Lucas et les actions concrètes du référent-éducateur.
Service d’Aide à l’Intégration Scolaire Jambes, S.A.I.s.
Les Perce-Neige asbl
Exposé au colloque EEO2013 (pages 17 à 23)


PUPITRE INCLINE
Anne-Catherine Guenier, fondatrice de l’asbl Hémiparésie, a réalisé un pupitre en carton pour l’apprentissage de son enfant en classe et à la maison. Aujourd’hui, elle en fabrique pour les parents qui le souhaitent.
Pour l'acheter, lire ici ou pour le fabriquer, lire ici


Les adaptations pour favoriser l’équité
L'inclusion scolaire des élèves à besoins spécifiques est devenue une réalité nouvelle de notre système scolaire depuis quelques années...
Philippe TREMBLAY, auteur du livre « Inclusion scolaire », De Boeck, 2012
Lire l'article


Quelques outils
Brochure « L’école de ton choix avec un handicap »
Du centre interfédéral pour l’égalité des chances
Aménagements raisonnables

Guide Handiscol
Pour les enseignants qui accueillent un élève avec déficience motrice

Mémoire de Marie LABOURT
L’envie de communiquer pour une élève de 7 ans avec une I.M.C.

Des Affiches
Pour une école inclusive

Guide « Enseigner aux élèves avec troubles d’apprentissage »
De la Fédération Wallonie-Bruxelles
Enseignement.be


Cinq approches éducatives semblent favoriser l’intégration scolaire :

  • la co-intervention : - les enseignants travaillent ensemble,avec d’autres enseignants (un enseignant spécialisé ou un collègue), le directeur de l’école et d’autres professionnels ;
  • apprentissage avec les pairs :- les étudiants qui s’aident mutuellement, surtout quand ils ont des niveaux de compétence différents, bénéficient de cet apprentissage commun.
  • pédagogie de la coopération – pour tous les enseignants, des règles de fonctionnement claires et certaines limites, fixées avec les élèves (en même temps que des encouragements et des sanctions appropriés) ont fait la preuve de leur efficacité en réduisant le nombre et l’intensité des perturbations observées en classe.
  • regroupement hétérogène- un mélange de groupes de niveaux de compétence différents et une approche plus différenciée sont nécessaires pour la gestion de la diversité en classe.
  • enseignement effectif - tous les élèves, et par conséquent aussi ceux qui ont des besoins particuliers font des progrès si leur travail est contrôlé, évalué et planifié de façon systématique. Le programme d’enseignement peut être adapté à leurs besoins particuliers et un soutien supplémentaire introduit par le biais d’un Projet Educatif Individualisé (PEI), ce PEI devant s’inscrire dans le programme ordinaire
Les principes de base pour l'éducation des enfants à besoins spécifiques